Les impermanences

"Les impermanences" est un album progressif de l'illustrateur et musicien Maxime Berger. La particularité de cet album en construction est de s'enrichir d'une nouvelle composition tous les ans illustrant, à la manière de photographies, un moment fort de l'année écoulée.

Titres actuels:

2014 : Bye bye belgium (arrivée au pouvoir législatif de la NVA) 

2015 : Mais que fait le soleil (COP21)

2016 : Que t'a-t-on dit sur les étoiles (attentats de Bruxelles du 22 mars)

2017 : Les yeux bleu marine (élections présidentielles françaises)

Chansons de Maxime Berger

Illustration pochette : Romane Berger

2017 : Les yeux bleu marine

Qu’est-ce qui fait que quelqu’un bascule et vote Front National ? C’est de ce questionnement délicat que j’ai tenté de parler dans cette chanson.

De même, je me suis hypothétiquement demandé comment je me sentirais si, comme de plus en plus de monde, je basculais. Si je me laissais aller à la pression de ce discours qui, entend-t-on, se banalise, à cette anxiété constante engendrée par des mutations sociétales qui nous dépassent, ou à cette déception envers le système que l’on peut lire sur les réseaux sociaux ?

 

Autant le dire de suite, même si je respecte ceux qui font le choix de cette logique de pensée, je crois que personnellement je me sentirais mal « Si j’avais les yeux bleu marine, en croirais-je encore mes narines de me voir ainsi refléter ». Je serais taraudé par cette idée que ce vote n’apporte pas de vraies solutions car, même s’ils tentent de se faire passer pour des modérés dans leurs « messages, comme des images », je ne les sens pas bienveillants. Le bios de leur machine continuant à s’appuyer sur des peurs viscérales plutôt que sur un désir d’équilibre avec l’autre, il serait logique que, de la même manière qu’un libéralisme en position de force applique actuellement sa logique naturelle à l’extrême, un patriotisme par nature excessif finirait par appliquer son programme à outrance dans le cas où il accèderait au pouvoir.

 

Non, je ne me sentirais pas bien. Je pense même que « mon reflet je préfèrerais éviter ». Maintenant, j’imagine que ceux qui votent de la sorte ont leurs raisons que je ne vis pas. J'espère juste que l’on ne mette pas trop vite au placard les valeurs multiculturelles qui sont certes aujourd’hui ballotées par les maux du monde mais qui m’apparaissent rester une bien meilleure alternative aux manques de nuances d’un libre-échange actuellement en roue libre qu’une solution trompeuse de repli sur soi et de rejet de l’autre.

 

En vous souhaitant une bonne écoute et une belle journée.

22.03.2016. Que t'as-t-on dit sur les étoiles ?

 

Modeste chanson hommage aux familles touchées par le chaos de par le monde, de Bruxelles à Lahore, de Paris à Istanbul,...

Modeste interrogation aussi... Que t'as-t-on dit sur les étoiles pour que tu en arrives là, à te faire exploser ?

Modeste espoir enfin, de rappeler que le dialogue, l'écoute, la médiation, le lien, la solidarité, la tolérance, le respect, l'art, la culture, l'amour,..., sont des armes préventives contre le terrorisme, l'ignorance et le chaos...

Novembre 2015. Que fait le soleil ? (COP21)

Que diriez-vous d’une chanson pour manifester pour le climat?

Quand, même pour marcher, nous sommes guidés et fort peu libres de nous regrouper pour un accord limitant le réchauffement climatique, ici, nous avons fait le choix, librement, de vous proposer une chanson, espérant que la musique ne connaîtra pas de frontières.

 

Mais que fait le soleil ?
Un projet familial de Maxime Berger, Virginie Flagothier et Romane Berger

Mais que fait le soleil ? Mais que fait la planète ? Mais que fait l’humain ? Face au réchauffement climatique et à l’aube de la cop21, des questions émergent : L’on peut tout d’abord choisir de voir ou ne pas voir le changement climatique. Si l’on décide de le voir vient souvent alors la question du « que faire ? » et puis plus tard du «comment faire ?» . En famille, nous avons choisi de faire quelque chose, faire ce que l’on sait faire tout d’abord et aussi de le faire ensemble, alors nous avons fait cette chanson.


Chacun est riche de ses compétences et est apte à faire changer les choses pour construire le monde de demain, il y a autant de solutions qu’il n’y a d’individus, de familles, de groupes de gens, d’associations…

Belle semaine à tous !

© Maxime Berger 2019